Programme LPC bio



Ce programme a été mené pour accompagner le développement et la structuration de la filière légumes biologiques de plein champ, en zones céréalières, dans les régions du Centre et du Nord de la France.

Les objectifs du programme :
  • Développer la production de légumes de plein champ biologiques dans les zones céréalières de la moitié nord et du centre de la France pour répondre à la demande du marché ;
  • Améliorer le rendement et la qualité de production par la mise en œuvre d’un appui technique
  • Développer l’approvisionnement local par la contractualisation entre producteurs et opérateurs afin de réguler le marché.


Ce projet sur 3 ans, porté par Bio Centre, est financé principalement par les Crédits du compte d'affectation spéciale « Développement agricole et rural » (CasDar). 

Mathieu Lancry, producteur bio, membre du bureau du GABNOR*
*Groupement des agriculteurs biologiques du Nord-Pas-de-Calais 
« Le programme LPC Bio : un outil de développement et de sécurisation de la filière »

Le programme LPC Bio qui arrive à son terme a été véritablement utile aux producteurs et aux opérateurs de la filière. L’observatoire a permis une analyse poussée de la filière dans les quatre régions qui l’ont mis en place. Les actions technico-économiques qui ont été menées, appui technique, fiches techniques ou encore « fermoscopies », constituent indéniablement les références qui manquaient à la filière. Les agriculteurs qui projettent de convertir leur exploitation trouvent désormais des informations précieuses pour l’aide à la décision et l’assurance d’un support technique pour sécuriser leurs pratiques. Un autre aspect de ce projet que je trouve très important, c’est l’inter-régionalité qui a favorisé les échanges et des partages d’expériences entre légumiers. Cela a également permis la rencontre entre producteurs et opérateurs et donc favorisé l’émergence de partenariats.


Henri de Pazzis, président de ProNatura, leader sur le marché européen des fruits et légumes biologiques
« Le programme LPC Bio : un projet extrêmement pertinent »

● Quel est votre sentiment sur le programme Casdar Légumes de plein champ biologique ?
Depuis le début, je pense que c’est un projet extrêmement pertinent à la fois parce qu’il a focalisé les problématiques sur la spécificité de l’implantation d’exploitations légumières, et aussi parce que toutes les parties prenantes ont été invitées autour de la table. C’est un projet bien monté et c’est une première du genre, au moins en ce qui concerne les légumes de plein champ.




Cécile Perret, chargée de mission filières végétales et coordinatrice du programme LPC Bio, Bio Centre 
« Un réel développement des surfaces en légumes dans les régions concernées par le Casdar LPC Bio »

Dans les régions du Casdar LPC Bio, en 2009, les légumes frais bio étaient cultivés sur 1 600 ha (soit 16 % des surfaces nationales en légumes bio). Dans le laps de temps qu'a duré le projet, ces surfaces sont passées à 2 562 ha (2012), soit une évolution de + 60 % alors qu'au niveau national cette évolution représentait 47 %. La Picardie est la région qui a le plus fortement augmenté (+ 121 %). Sur base des données de l’Agence Bio disponibles, depuis 2011, pour 8 des 9 cultures concernées par le Casdar LPC Bio (carottes, betteraves rouges, haricots verts, petits pois, poireaux, courges et pommes de terre), les régions concernées par le projet représentaient 27 % des surfaces nationales en 2011 et 32 % en 2012. Elles se sont développées plus vite dans ces régions (+ 23 %) qu'en France (+ 7 %).








Développement des légumes de plein champ biologiques LPC Bio (2010-2013)
  • Financement : Etat (fonds CasDar), FranceAgriMer, Conseils régionaux et Directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt du Centre, Nord-Pas-de-Calais, Champagne-Ardenne, Picardie, Auvergne et Bourgogne, Conseils généraux du Loiret, Loir-et-Cher et Nord.
  • Partenaires : le programme regroupe 19 partenaires, dont Bio Centre, pilote de l’action.




Articles de presse
• Les légumes de plein champ poussés par Bio Centre, Biofil n°67
• Développement de la culture des légumes de plein champ au cœur d'un programme interrégional, Alter Agri n°102